jump to navigation

L’optimisme, une valeur à enseigner et cultiver 04/06/2012

Posted by evidencesx in développement durable, leadership, management.
Tags: , , , , ,
trackback

L’optimiste est celui qui ne renonce à rien. « Et puisque l’inaccessible est pour plus tard, essayons l’impossible ». Car pour l’optimiste, tout est possible, car il est sur que tout sera accompli, un jour. Ce surcroit de « confiance », et surtout de pari dans l’avenir est capital dans l’entreprise, au sens de la construction d’un projet quel qu’il soit. Et donc extrêmement précieux pour l’esprit d’entreprise, l’entraînement des équipes, la motivation de groupe et l’ambiance collaborative. Un optimiste est très contagieux, voire convoité et jalousé, tant il attire le bonheur et rayonne autour de lui. Et au fond, la vie n’est faite que de bonnes choses, avec quelques revers qui ne durent jamais longtemps, non ?

Un essai de Suzanne Segerstrom, Breaking Murphy’s Law, montre que la persévérance et la motivation nourrissent l’optimisme. Un signe de plus pour être positif, malgré l’échec et le malheur, en tournant le dos au côté inéluctable décrit par Murphy. Il y a un côté conquérant et entrepreneurial à ne jamais se laisser abattre, caractère de persévérance, impliquant et bâtisseur pour l’optimiste, mais surtout : il aime ça. Il y a donc à la fois, envie et rétribution, une auto-alimentation en « ressources existentielles, en cherchant, coûte que coûte, le bon côté des choses. En cotoyer, c’est extrêmement ressourçant…

Y’a t-il un effet « gènes », c’est possible. Mais on est sur que l’environnement et l’éducation contribuent fortement à la capacité positive et optimiste. Cultiver l’estime de soi, sans pour autant à « élitiser » tout le monde est constructeur pour les enfants, et peut-être travaillé à l’échelle de l’entreprise…eh oui, il faut apprendre à féliciter aussi en entreprise, à engager un cercle de collaboration « win-win » où l’agent économique apporte plus que son travail : son humeur optimiste. Quelques règles peuvent être citées comme par exemple :

  • agissez d’abord, les effets positifs suivront ; une manière de relancer le débat de l’engagement et de l’initiative
  • pour réussir, il faut faire semblant : on peut apprendre l’optimisme en faisant tout pour l’être
  • adopter le positif, c’est renoncer moins et être plus combatif ; se servir de l’échec comme d’un ami, entreprendre…
  • éviter les discours intérieurs, pensées négatives, ne pas s’appesantir sur les échecs

Alors prêts ?

Couchez sur le papier en fin de journée, 3 évènements positifs, pour achever votre journée sur cet élément de gloire…et l’écriture fixe et mémorise, et surtout permets de reprendre ses notes en cas d’humeur moins heureuse…Quelle que soit votre activité, isoler les aspects gratifiants, s’entourer de personnes positives et pleines d’allant, se concentrer sur des situations gérables et déporter les autres pour plus tard.

Rien que d’écrire ça, ça fait un bien fou, alors j’espère qu’en le lisant, ce sera contagieux et vous apportera tout l’optimisme de votre journée. Positifs du monde, rencontrons-nous !

Bookmark and Share

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :